A l’orée du G7 ayant lieu au mois d’août à Biarritz, nos élèves de 4ème B ont été initiés à l’art du débat en organisant un mini G7 sur l’égalité dans l’éducation…


Dans le cadre de la présidence française du G7, les collèges de toutes les académies ont été invités à organiser des simulations de négociations au format G7 et invités à réfléchir sur 7 propositions majeures dans le domaine de l’Education pour lutter contre les inégalités.

Le G7 est un groupe de discussion et de partenariat économique de sept pays réputés être les plus puissances les plus avancées du monde : Allemagne, Canada, Etats Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni. Le sommet du G7 réunit chaque année les chefs d’état ou de gouvernement de ces pays, ainsi que les présidents de la Commission et du Conseil Européen.

21 élèves représentant les 7 pays concernés (la France, l’Italie, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, le Japon, les Etats-Unis, le Canada) autour de présidents de séance représentant les présidents de la Commission et du Conseil Européen se sont donc réunis autour selon un plan de table protocolaire dans l’une des plus belles salles du centre des Congrès Bellevue de Biarritz.

A la lumière des systèmes éducatifs des sept pays participants, les élèves devaient faire des propositions sur des mesures promouvant l’égalité des chances dans l’éducation.

Les 7 propositions écrites retenues à l’issue de ce débat seront envoyées à la déléguée académique aux relations européennes et internationales du rectorat de Bordeaux.

Propositions élèves pour le G7

Un jury se réunira pour établir un classement des propositions les plus pertinentes ou les plus élaborées.

Les meilleures productions, sept au total, seront valorisées sous forme d’un livret qui sera remis avant le sommet des chefs d’état, aux ministres de l’Education des sept pays concernés des mains des représentants des établissements scolaires lauréats.

Le livret sera donc transmis aux ministres du G7 à l’occasion de deux réunions ministérielles, qui approfondiront les thèmes suivants:

  • les enjeux de la scolarisation précoce et la qualité de la formation des enseignants le 4 juillet pour les Ministres de l’éducation à Sèvres.
  • L’éducation des filles et la formation professionnelle le 5 juillet pour les Ministres de l’Education et des affaires étrangères / du développement à l’UNESCO (Paris)

Outre le sérieux de la préparation des élèves, ceux-ci ont fait preuve de beaucoup d’écoute et d’une éloquence exceptionnelle.

Nul doute que cette expérience les a très positivement marqués…

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.